Au commencement, ils étaient neuf.

ACTUALITÉS

"Generation One", la nouvelle saga spinoff de Numéro Quatre de Pittacus Lore, sortira le 27 juin 2017 !
• HarperCollins va publier une nouvelle saga qui fera suite aux événements de "United as One", du point de vue de la Garde Humaine. Nouveaux héros, nouveau combat, nouveaux Héritages... Même auteur. "Generation One" sortira le 27 juin 2017 ! Pré-commandez-le dès maintenant sur HarperCollins.
• Notre event "L'Héritage de Huit" a débuté ! Les Gardanes sont sur le point de découvrir qu'une guerre a commencé. Il ne tient qu'à eux de la gagner !
• Retrouvez-nous maintenant sur Twitter !
"Le Destin de Dix" est enfin disponible dans toutes les librairies ! Réagissez sur Facebook, le forum ou sur notre site !
• Le premier site en français de Numéro Quatre a ouvert ! www.iamnumberfour.fr !
• Le forum change d'adresse. Connectez-vous dès maintenant sur http://forum.iamnumberfour.fr !
• Retrouvez-nous sur !
"United as One", l'ultime opus de la série, sortie le 28 juin 2016 aux éditions Harper Collins, aux USA

HUMAINS
L'être humain est complexe, paradoxal et imprévisible. Il se trouve souvent là où on ne l'attendait pas. Ses capacités restreintes n'en font pas un incapable car il value les émotions et les sentiments. Il aime acquérir les choses de ses propres mains et ressent toujours le besoin de prouver aux autres, ainsi qu'à lui-même ce dont il est capable, à tous les niveaux.
Quand bien même, de frustration, il tente d'assassiner sa propre planète et ainsi que ses frères, il n'en demeure pas moins un être particulièrement entier et unique.
GARDANES
A l'origine, les Gardanes sont des Lorics dotés de dons exceptionnels, d'Héritages, voués à défendre leur planète et leur population. Cependant, il y a à peine quelques jours, ils ont répandu l'essence de Lorien sur Terre afin de la défendre à son tour. L'entité unique a alors constitué, choisissant parmi des êtres humains du monde entier, la Garde Humaine.
De par leur coeur vaillant et pur, leur courage sans limite et leur volonté d'agir, ces nouveaux Gardanes développeront à leur tour des dons extraordinaires et l'avenir de leur propre planète dépend d'eux. À grands pouvoirs, importantes responsabilités.

Partagez | 
 

 [CLOS] [Camille/Eric/Leslie] Goodbye tranquillity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

"Ca t'entraînera." Bon sang, si j'avais pu lire ça sur ses lèvres, j'en aurais perdu ma couverture. En tout cas, je me serais pas formalisé à autant de couverture. Je dois dire que c'est impressionnant venant d'une inconnue.

Je lâche Leslie - j'ai du travail - et je navigue entre les tables, passe en cuisine, revient au comptoir... Et quand on m'avertis que le plat suivant de Camille est prêt, je reviens à sa table pour la débarrasser avec un léger sourire - et un clin d'oeil malicieux, le dos tourné à Leslie - avant de me défiler à nouveau. J'ai de plus en plus hâte de finir cette soirée. C'est long, j'en ai marre... J'en oublie même de jouer mon rôle de grand optimiste du dragon en me contentant d'un sourire normal et de ma voix naturelle - sans accent.

"Et voilà. Bon appétit."

Je dépose le plat tant attendu sous le nez de Camille et lui sourit avant de regarder ma montre et retourner travailler, moyennant des soupirs, des roulages d'yeux dans leurs orbites...



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Je levais les yeux au ciel lorsque Camille me répondait, comme sur un ton de défi. Pour moi c'était une petite agitatrice fouteuse de merde, entre ça et la chaise, mais une mine d'informations donc je ne répondais rien et me concentrais plutôt sur mon assiette dont les beignets avaient cessé de bouger tout seuls. J'en coupais un en deux et en avalais une partie, sentant le gout de la pomme cuite. C'était chaud et ça faisait du bien. Ces dernières minutes m'avaient permis de ne plus avoir froid et mon sweat quoi que toujours humide n'était plus si frigorifiant. Dehors la pluie continuait de tomber mais la rousse revenait à la charge avec une nouvelle question et je ne lui lançais qu'un sourire en réponse au fait de compter ma demande comme une question.

Non. Je l'ai dis à d'autres. Une perte de contrôle m'a révélé et je n'ai pas eu le choix mais ils ne sont pas comme toi ou moi, ils sont normaux. - Normaux. Voilà un mot bancal. Parce que je me considérais anormal. Pourtant, autant anormal que je me pensais, je n'y plaçais pas un sens péjoratif, juste... différent. Différent et inhabituel. - Et toi? Quelqu'un sait? C'est sûr c'est pas quelque chose de facile à dire. - C'est ce moment là que choisi Pan le serveur pas japonais pour venir apporter la suite de la commande de Camille et lui parler dans un langage tout à fait commun. J'avais noté la différence mais ne l'avais pas relevé. Je n'étais pas plus étonné que ça. Non pas qu'il n'était pas convaincant auparavant mais c'était pas vraiment surprenant que les employer aient à simuler. Question d'ambiance. Fallait que ça fasse vrai pour vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Camille ne savait pas si Leslie avait réussi à tenir les beignets sur place ou que Pan avait arrêté son petit jeu, mais elle faillit laisser sortir un soupire soulagé. Elle était... fatiguée soudainement. Elle avait passé à peine une vingtaine de minutes en la compagnie de ses deux compagnons de pouvoirs et elle était déjà fatiguée. Vraiment, elle espérait qu'elle n'aurait pas à passer son temps avec eux, parce qu'elle sentait qu'elle allait péter un plomb quelque part en chemin, ou être tellement fatiguée à la fin de chaque journée avec leurs conneries.
Cependant la rousse ne pu que froncer les sourcils à sa propre pensée. Elle n'avait aucune intention de rester à Chicago, et il était clair qu'une fois rentrée en Suisse, elle ne reverrait probablement plus l'un ou l'autre. Autant Pan avait un certain sens de l'humour - fatiguant, mais appréciable - autant Leslie était sérieux et un peu trop fermé à son goût; ils ne lui manqueraient pas. Elle venait de les rencontrer, et malgré leur pouvoir commun, la jeune fille savait que son but était l'ambassade suisse, puis le premier avion vers le vieux continent pour passer le restant de ses jours tranquillement dans ses montagnes - avec ou sans télékinésie. Si ces pouvoirs étaient temporaire ce n'était pas plus mal, et quelque soit les personnages lui ayant donné ces pouvoirs, ils n'avaient qu'à choisir quelqu'un d'autre.

C'était à se demander si dans des circonstances différentes, Camille aurait accepté ses pouvoirs avec joie. Dans un sens, aujourd'hui avait été plus que marrant et elle avait apprécié jouer avec Pan, ou faire tinter les carillons, mais le fait d'être loin de tout ce qu'elle connaissait, une étrangère dans un conflit qui la dépassait largement, ça lui donnait envie de se distancier au plus, et des évènements, et de ses pouvoirs.
Le serveur vint cependant la sortir de ses pensées avec le tant attendu porc aigre-doux, qui amena un sourire aux lèvres de la rousse qu'elle tourna tout de suite vers Pan. À vrai dire, elle l'aimait bien. Même si c'était un petit con. La rousse rit même à ses petites gestuelles preuves d'impatience face à l'heure, sans vraiment prendre garde à Leslie, puis prit les baguettes dans sa main et commença à manger.
Si les rouleaux de printemps avaient calmé sa faim quelque peu, le plat de résistance, et son plat asiatique favori, était un délice, et lui permettra certainement de remplir sa panse jusqu'au lendemain.

La rousse n'en oublia cependant pas Leslie qui avait commencé à manger ses beignets, et attendait la réponse à sa question.  

« Non, personne. J'ai été discrète... »

Enfin jusqu'à présent, où elle s'était un peu perdue dans le jeu entre elle et Pan, à coup de vengeance et de verres renversés. Mais même, mis à part Leslie, personne n'avait remarqué, et ce dernier était probablement à l'affut de quiconque comme lui. Camille, quant à elle, n'avait pas imaginé avoir des "semblables". Et ce fait était aussi rassurant qu'inquiétant.
La rouquine continua à manger tranquillement, n'ayant plus vraiment de questions à poser aux militaires. En soi, ils étaient dans une impasse, et aucun des deux n'avait plus de réponses ou d'informations à donner à l'autre. Et en tout honnêteté, Camille aurait été très contente que Leslie parte seul de son côté sans jamais la recontacter, mais elle savait bien que c'était se bercer d'illusions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

Discrète, discrète, si elle n'avait pas été rousse, je n'aurais jamais fait attention à elle, ça c'était certain. Je doute qu'elle apprécie d'être regardée comme un animal de foire. Ca pourrait être un compliment en ce qui me concerne, mais après tout, elle aurait bien le droit de mal le prendre sans me connaître. Hey, c'est qui le japonais, ici, non ?

Quand je tire une chaise pour m'asseoir avec eux, à califourchon à l'envers, les bras croisés sur le dossier, j'ai récupéré mes vêtements civiles, retiré mon nom de scène et eux se regardent en silence depuis un moment. Captain America devait s'ennuyer profond pour rester à la table d'une inconnue. Et Mary Jane être trop polie pour lui dire de s'arracher.

"J'avais des heures à récupérer."

Je regarde Camille et je souris franchement. Enfin, je la vois de près et je dois reconnaître un truc : je suis peut-être pas un sauvageon en matière de filles, mais je sais encore reconnaître la beauté quand je la vois. Camille est probablement une des filles les plus jolies que j'ai pu rencontrer. Je crois que surtout, ce qui me plaît bien, c'est qu'elle est comme moi : différente. J'entends par là, son visage est aussi particulier le mien et quelque chose me dit qu'elle est aussi différente que moi, sans parler de la télékinésie qu'on partage. Je lui tends ma main.

"Eric, au fait, et j'ai peur d'écorcher ton nom... J'hésite entre la chieuse ou la castratrice. Juste une info au cas où : J'envisage d'avoir une famille dans un avenir pas totalement lointain..."

Je vais être honnête, je sais pas dire son nom, c'est la première fois que j'en vois un comme ça. J'attrape le dossier de ma chaise à deux mains.

"On y va ? J'ai demandé à rentrer, mais si on me voit encore là dans 30s, on va me rappeler en cuisine et les clients vont comprendre que je suis un mec normal en vrai, alors... Go."

Je me lève pour ranger la chaise et je pique le dernier beignet de Captain pour le fourrer dans ma bouche.

"J'ai déjà payé, donc on peut y aller."

Comme je disais, j'étais surtout frustré et excité à l'idée de rencontrer d'autres personnes comme moi, alors que je devais continuer à travailler. A présent, j'avais hâte de sortir et d'entendre leur version des faits. Et tant pis si je les faisais répéter.




So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Un point pour elle, elle avait été discrète. C'était moi qui était censé être le plus stable de nous deux et pourtant c'était aussi moi qui avait été découvert le premier. Faut dire que j'étais peut être moins apte à gérer ce genre de choses extraordinaire, étant entraîné à pouvoir tout gérer justement. Ou alors mon entrainement avait des lacunes. Faut dire qu'on nous apprend pas à contrôler la télékinésie à l'armée!

Enfin bref, je continuais de jouer avec mes beignets plutôt que de les manger, mon esprit flottant entre multiples interrogations sans queues ni têtes jusqu'à ce qu'une présence ne s'impose. Le serveur, Pan, s'invitait à la petite fête privée et je posais mon regard sur lui l'air presque choqué. C'est vrai moi même je m'étais un peu imposé à cette table alors bon autant continuer sur la même lancée, encore que je n'avais pas l'impression que ça dérangeait quelqu'un. Pas le temps d'en placer une et il me piquait l'un de mes jouets avant de bouger. J'avais pas tout suivi sur ce coup, j'avais même manqué un paquet de wagons dans cette histoire mais je suivais le mouvement. Croyez moi ou pas mais l'entendre et le voir sans jouer la comédie ça avait quelque chose d'agréable... Ou du moins de moins agaçant.

Je croisais le regard de Camille sans rien comprendre et me levais après avoir vidé d'une traite ce qu'il me restais de café, hésitant bizarrement à laisser de l'argent sur la table avant de me souvenir que s'il avait déjà payé, déjà c'était louche et surtout il aurait pas de pourboire. La porte, le parvis, la pluie. Je jetais la capuche sur ma tête et frissonnais. Il faisait bon dedans au moins, il valait mieux qu'il ait une bonne raison de nous avoir faire sortir, quoi que je me demandais surtout pourquoi moi j'avais été convié à l'expédition pluvieuse alors que clairement c'était la rousse qui était dans son collimateur. Nous avait-il entendu parler? Si c'était le cas, ça posait un problème que je ne savais pas comment gérer... Ou si mais ça allait faire de la paperasse. Un courant d'air fit tourbillon et un frisson remonta le long de mes jambes. Les pantalons de survêtement, c'est quand même vachement léger comme tissus. - On pourrait se trouver un coin à l'abri avant de... commencer? - Peut importe ce qui devait être commencé? J'étais pas frileux mais autant éviter une hypothermie gratuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Dans le silence où tous deux mangeaient, Camille venait tout juste de terminer son porc aigre-doux et allait dire quelque chose à Leslie quand une chaise apparut à côté d'elle et que Pan s'y assit. Il dû voir son regard interrogateur -parce que ça ne faisait pas deux heures qu'ils étaient là à se regarder en silence manger avec le militaire - parce qu'il lui expliqua qu'il avait quelques heures de libre en rab'.
La rouquine lui répondit simplement avec un sourire. Dans un sens elle était soulagée, ça allait être lourd ce silence avec le mec à sa table, et le serveur savait évidemment comment alléger l'atmosphère.

La preuve était la blague qu'il faisait quelques secondes plus tôt en se présentant comme étant Eric - forcément ça change de Pan. La rousse se mit à rire, avant de serrer la main d'Eric tout en souriant. Elle prononça son nom, qui était après tout français, elle ne s'attendait pas vraiment à ce qu'on arrive à la prononcer ici. Ça sonnerait probablement comme Kamil.

« Camille. Mais tu me trouve un autre surnom que ces deux-là et ça me va aussi. »

Elle relâcha la main d'Eric, allant se tourner vers Leslie pour expliquer pourquoi l'asiatique était soudain apparu - vu que ce dernier n'avait rien expliqué - lorsque Eric demanda à ce que tout le monde parte tout en se fourrant un beignet dans la bouche. Elle allait protester pour dire qu'ils n'avaient pas encore payés (le seul truc en plus de ne pas avoir mangé qui l’empêchait de partir en plantant Leslie en premier) lorsque ce problème aussi fût réglé.
Camille était un peu mal à l'aise du coup, parce qu'elle ne voulait pas que cet étranger paie son repas comme ça. Car même s'ils avaient cette chose unique et bizarre en commun, qu'ils avaient échangés leur prénoms et qu'ils s'étaient amusés ensemble plus tôt, ils restaient encore des étrangers.
Cependant, elle n'eût pas vraiment le temps de protester, vu que les deux hommes s'étaient déjà levés en rangeant leurs chaises et prenant leurs affaires. La jeune fille s'empressa de faire de même, empoignant sa sacoche et la mettant en bandoulière sur son épaule, les suivant dans le restaurant jusqu'à la porte en lançant au serveur:

« Laisse-moi te rembourser Eric. »

Plus tard, se rendit-elle compte en étant dehors sous le porche, car la pluie était battante. Et elle n'avait pas de parapluie.
Si c'était dans son style, elle aurait probablement grogné, mais tout ce qu'elle fit c'est hocher la tête à la remarque de Leslie et regretter de n'avoir qu'une blouse blanche qui allait la tremper et lui donner bien trop froid. Heureusement que ce n'était pas un matériau qui devenait transparent, sinon, elle serait bien embêtée.
Elle essaya de se remémorer son trajet aller jusqu'à Chinatown, même si Eric et Leslie étant de Chicago, connaissaient les lieux bien mieux qu'elle. Courir jusqu'à l'université serait un bon plan, mais c'était bien trop loin, et elle n'avait pas envie de remplir la chambre d'étudiant encore plus. À quatre ils étaient bien assez serrés, à six ce serait étouffant et ils ne pourrait pas parler. Aller là-bas semblait exclus, même s'ils auraient pu aller dans un autre bâtiment: c'était trop loin.
Aller dans un autre restaurant ou un autre bar semblait pas vraiment une bonne idée non plus: il leur fallait être seuls, tous les trois, loin des oreilles indiscrètes. C'est là qu'elle se rappela du parking de Chinatown qui était bien plus proche, où juste à côté, il y avait une sorte de pavillon dans le style asiatique qui pourrait bien les abriter tous les trois.

« Je sais où on peut aller. »

Sur ces mots, Camille empoigna le poignet d'Eric et le tira derrière elle alors qu'elle se mit à courir. Leslie suivra bien, ou au pire, ils le perdront. en tout honnêteté, la rouquine ne savait pas ce qu'elle préférait.
Elle arriva enfin vers le parking, sauta par-dessus la barrière en lâchant Eric sans un accroc, et monta en courant les dernières marches menant vers le porche, essoufflée. Elle était enfin à l’abri, mais tout de même trempée de la tête à la pied. Elle secoua doucement les mains pour les sécher, avant de remettre les mèches rousses qui s'étaient plaquées contre son front en place. Ça n'avait pas prit plus de cinq minutes pour venir là en courant, mais la pluie ne les avait pas épargnés pour autant.
La jeune fille observa un moment l'intérieur du petit abris, avant de s'assoir contre une des barrières de ce dernier, passant les mains sans réfléchir sur sa tresse et ses habits pour enlever le surplus d'eau.

[HJ: Si jamais, je parle de ça. ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

"Plus tard."

Que je lui réponds en l'entraînant avec moi vers la porte de sortie. Qu'est-ce que je me fiche qu'on me rembourse... J'ai fait ça pour aller plus vite et honnêtement, le prix n'est pas si élevé. Mais je comprends sa manoeuvre. Elle me rembourserait plus tard si elle y tient. Dans ma tête, je continue à la surnommer la Rouquine, mais je me demande si Ginger ça lui irait bien. Ou Fox. En tout cas, pour moi, Leslie reste Captain America.

Une fois dehors, je rabats ma capuche sur ma tête en plissant les paupières. Un abri ? A croire que la Rouquine s'est déjà bien baladée parce que je n'aurais jamais pensé à cet abri-là. J'aurais pensé à quelque chose de plus... Chaud. Et confortable. Il faut dire que je n'ai pas vraiment le temps de protester qu'elle m'entraîne par le poignet. Je regarde Captain en me laissant faire, intrigué de l'endroit vers lequel elle nous mène. Je suis surpris par son choix parce que non seulement je n'y aurais pas pensé - très romantique, je garde ça dans un coin de ma tête - mais c'est en plus une très bonne idée.

Je retire ma capuche dès que la toiture nous protège et les regarde tour à tour avant de soupirer. Je m'attarde sur Leslie.

"C'est ton nom que j'ai vraiment pas saisi, pour le coup. Autant, Ginger, je vais finir par y arriver, mais toi..." Je fronce les sourcils en penchant la tête. "On t'a jamais appris que c'était impoli de s'inviter à la table d'une fille ? Et si son petit copain qu'elle attendait était arrivé ? T'aurais fait quoi, Captain America ? Et que commander un café dans un restaurant chinois, c'est comme demander un saké chez McDonald's ?! Est-ce que j'ai une gueule de colombien ?"

J'admets, c'est un peu gratuit. Mais il ne m'apparaît comme quelqu'un de très accessible. Si je suis rentre dedans, c'est parce que je cherche à l'atteindre. Je n'aime pas ce que je ne comprends pas.

"Je me demande si on peut slalomer entre les gouttes de pluie..."

Je me tourne vers l'extérieur et je lève une main pour m'improviser Moïse sous la pluie, mais tout ce que je réussis à faire dans mon geste, c'est casser un poteau téléphonique en deux sur le trottoir d'en face avant qu'il ne se plie et menace de s'écraser sur la route. J'écarquille les yeux, la bouche en O.

"Oups."



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Il n'avait pas fallu attendre très longtemps pour que mon sweat retrouve son aspect spongieux et mouillé. Pareil que mes cheveux en fait. Dans la même configuration que lorsque j'étais arrivé en quatrième vitesse jusqu'au restaurant chinois, courir faisait tomber ma capuche en arrière. Camille avait attrapé Eric par le bras et l'avait entraîné avec elle vers une destination qui m'était inconnu jusqu'à y arriver mais apparemment elle avait une idée. J'avais suivi le mouvement, juste derrière eux, le visage ruisselant d'eau. Les quelques minutes de courses avaient eu raison de mes vêtements comme si j'avais fait une petite brasse dans le lac et nous nous abritions finalement sous le porche d'une construction au style asiatique juste devant un parking payant. Avec ce temps il n'y avait personne dans les rues et donc personne pour voir ou même entendre notre conversation. Le seul défaut finalement c'était qu'on était pas au chaud mais ça, je pouvais le supporter. Au moins on était pas sous la flotte.

Je posais mon regard sur Eric avant de comprendre qu'il me parlait à moi et finissait de l'écouter avec une pointe d'énervement au fond de ma pensée. C'était quoi son problème? - Et on t'as jamais appris à t'occuper de tes affaires, Iron man? - Même ton, du tac au tac, avant de rajouter. - Et je m'appelle Leslie. - Avais-je dit sur le ton du "Ça va? T'es content?".

Ce chinois avec la bougeotte. Il se demandait si "on" pouvait slalomer entre les gouttes et j'apprenais sans m'y attendre que lui aussi était doté de la même capacité que Camille et moi. Je l'apprenais juste pas de la meilleure des façons. - Oh le c... - Je faisais immédiatement deux pas en avant pour lui passer devant et projetais mon esprit, bras y compris. Je n'étais pas sûr d'être déjà capable de ce genre d'exploit, aussi inconsciemment j'attendais sans demander un coup de main qui ne serait pas de refus et agissais sur un réflexe, comme à l'origine, pour tenter d'éviter les dégâts. J'enrobais le pilonne d'une force invisible, tentant de le dévier pour qu'il ne tombe pas sur la route tout en essayant d'adoucir sa chute. Si je n'avais pas déjà été trempé j'aurais peut être transpiré sur le coup de la concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Ginger? Pendant une seconde Camille est interloquée, avant de trouver ce surnom plutôt logique. En gros, c'est comme s'il l'avait surnommé Rouquine en français. Pas super imaginatif, mais logique. Dans un hochement de tête subconscient, la jeune fille accepta le surnom. Par contre, le surnom qu'Eric avait trouvé à Leslie était bien plus drôle, et fit sourire Camille.
Captain America, c'était pas mal vraiment, et ça lui allait bien. En tout cas mieux que le militaire. Étrangement, la rouquine savait que ça allait ester, très certainement, bien que la répartie de Leslie n'était pas parfaite. Eric en Iron Man? non pas vraiment non. Non pas que Camille soit assez geek pour en savoir beaucoup sur les personnages de comic, mais si elle se rappelait bien, Tony était un alcoolique désespéré avec de l'humour, certes, mais pas des enfantillages comme l'asiatique. Limite il serait plus... Deadpool? Ou peut-être en moins cinglé, Spider-Man?

En tout cas, la jeune femme n'écoutait que d'une oreille discrète la dispute entre les deux hommes, se rendant cependant compte que l'asiatique était parti en mode chevalier blanc et protégeait, d'une certaine manière, la suissesse. C'était mignon quelque part, et ça ne relevait que ce qu'elle avait ressenti plus tôt: elle avait plus confiance en Eric qu'en Leslie, et apparemment c'était réciproque. Probablement parce que ce dernier était trop taciturne et avait les capacités sociales d'un hérisson.
Camille avait commencé à lever les yeux en l'air, observant simplement les deux hommes, jusqu’à ce qu'Eric change de sujet et parle de... séparer les gouttes de pluies. en soi c'était une bonne question, mais Camille imaginait difficilement comment ils pouvaient faire ça.

En tout cas, la rouquine savait qu'elle devait se concentrer sur un objet spécifique pour le faire bouger, et se concentrer sur chaque goutte de pluie individuellement prendrait trop d'effort, et surtout trop de temps. Le temps qu'on en éloigne une, le reste de notre corps en recevait déjà une centaine d'autres.
À moins qu'ils aient la capacité de faire un parapluie invisible, comme un champ de force qui les entourerait et laisserait la pluie couler dessus, ou la repousserait, elle ne voyait pas trop comment ils auraient pu éviter que leur pluie leur tombe dessus. Peut-être avec de l'entraînement...
Camille eu à peine finit sa pensée, qu'elle entend un gros crac, et, tout comme Leslie, son regard tombe instantanément sur le poteau qui, coupé en deux, débute sa chute.

Il est plus rapide qu'elle dans sa réaction, alors qu'il arrête la chute du poteau, alors que Camille n'a eu que le temps de s'avancer entre les deux garçons et regarder, effarée, le poteau commencer sa chute.
Très vite cependant, la rousse rejoint Leslie dans son effort, d'abord tentant de remonter le poteau, mais voyant que cela faisait trop d'effort, et que sa tête se mettait à tourner, elle décida de dévier le poteau de la route (et voyant que c'était plus facile, se rendit compte que c'était exactement ce que Leslie devait être en train de faire) tout en le ralentissant, plutôt que de tenter de le remonter.
Cela leur prit une éternité, tout du moins c'est ce dont avait l'impression Camille, et une fois que le poteau était au sol, loin de la route, la jeune fille se sentait épuisée, avait la tête qui tournait et les mains tremblantes - mains qui avaient rejoint son esprit dans le mouvement du poteau.
Soupirant, mettant une main sur la tête, Camille fit quelques pas en arrière, s’adossant contre un poteau avant de glisser le long de ce dernier et s'y appuyer. Ses jambes étaient du coton, elle avait l'impression d'avoir couru un marathon, ou d'avoir sauté en parachute, pour la première fois. Et ça, elle l'avait fait plusieurs dizaines de fois pourtant.

« Captain America et Moise, on aura tout vu. »

Camille lança un regard accusateur à Eric, puis en le pointant du doigt, parlant à Leslie, elle décide qu'elle ne veut plus garder le fardeau de ses bêtises sur le dos.Il avait qu'à assumer.

« C'est lui qui jouait avec tes beignets. »

Cafteuse? Un peu oui, mais elle était fatiguée. Des conneries d'Eric, de l'humeur de Leslie... alors autant tout lancer ça sur l'asiatique pour qu'on la laisse en dehors de ça. Franchement elle avait bien assez de problèmes, ils avaient tous les trois bien assez de problèmes avec leur télékinésie. Et autant elle n'aimait pas jouer la victime, autant il fallait avouer que Camille se sentait la plus de la merde des trois. D'un côté, ses pouvoirs, leur utilisation... ça paraissait naturel. Et d'un autre côté, tout ceci était irréel.
Quelque part, la jeune fille se demandait si ce n'était pas un rêve  ou plutôt un cauchemar - tout ça. Qu'en réalité, elle était sous les décombres à New York en train de se rêver une vie où elle était un super-héros, capable d'éviter de se faire écraser par les immeubles qui tombent des cieux. Questionner la réalité n'était jamais quelque chose de très plaisant, et n'avait vraiment rien de rassurant. Mais en même temps, tout ce qu'elle voyait était tellement étrange, bizarre, irréel. Cela pouvait très bien être les fabulations de son cerveau les dernières secondes avant sa mort, qui s'étiraient en une éternité.

Glauque. Et extrêmement déprimant. Camille soupira un instant, passant une main devant son visage, plaçant ensuite cette dernière sous son manteau et observant les deux garçons. Mieux valait ne pas y penser. Ou penser que c'était réel. Comme ça, si ça l'était, elle n'aurait pas fait trop de bêtises qui pourraient la mener dans de la merde; et si ça ne l'était pas... eh bien ça n'avait pas d'importance. Elle mourrait de toute façon ou aurait fait un rêve étrange.
La rousse observa un moment le poteau, puis passa son regard de Leslie et Eric, qui étaient probablement encore en train de faire le concours de qui avait la plus longue, ou de s'engueuler parmi. Franchement elle avait totalement déconnecté. Mais quoiqu'il en soit, elle dit d'une voix lasse:

« À part détruire la route, c'est quoi l'idée? On a les trois les même capacités, super. Et maintenant? On fait quoi? »

Parce qu'autant rencontrer des personnes qui étaient dans le même cas qu'elle était excitant, autant la rousse n'avait pas l'intention de changer ses plans qui étaient de rentrer chez elle. Quand bien même Eric et Leslie voudraient qu'elle reste - même si elle ne verrait pas pourquoi vu qu'ils viennent de se rencontrer les trois - elle n'avait qu'une envie: rentrer. Parce qu'elle ne voyait pas vraiment la finalité de tout ça.
Quand bien même on lui demandait de combattre les envahisseurs aliens, elle le ferait très bien depuis la Suisse, elle n'avait pas besoin d'être ici, coupée de tout. Et même, est-ce qu'elle en avait vraiment envie? Camille était pas certaine que combattre une armée d'extra-terrestres était vraiment une bonne idée, surtout à dix-huit ans. Mais son regard passa sur Leslie - un militaire - qui s'était probablement engagé à cet âge-là pour aller faire la guerre à l'est. L'argument tombait donc à l'eau.



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

"Je m'occupe de mes affaires quand il s'agit de mes clients. Mon restaurant, mes clients, mon affaire."

Je n'ai pas le réflexe de l'empêcher de tomber. Je suis encore sous le choc de ce que je viens de provoquer, les sourcils hauts. Alors quand je vois les deux s'interposer entre le poteau et moi, je lève les mains avec eux pour les aider.

"Il faut le poser, les agents de voirie penseront que c'est la tempête."

Sauf que Camille et Leslie visaient ailleurs. Et ça leur demandait des efforts. Ralentir la chute, c'est une chose, mais bouger à distance un poteau de cette taille et de ce poids, c'est du suicide. Des blagues, j'en ai fait pas mal depuis que je sais que j'en suis capable, mais j'admets ne pas m'être entraîné sur des cibles aussi imposantes. Je serre les dents en abdiquant, m'offrant plus en soutien à leur entreprise qu'autre chose. Il pleuvrait pas, je me dirais que ce qui coule sur ma tempe, c'est de la sueur.

Alors que Camille semble vaciller, je la tiens d'une main sur son bras jusqu'à ce qu'elle se mette à reculer pour s'appuyer contre l'abri. Je parle pas français, mais j'ai bien saisi les deux noms et je fronce les sourcils. En dodelinant de la tête, je hausse les épaules.

"Je me vois plus comme Peter Parker que Moïse et Iron Man, mais admettons, un prophète, c'est pas naze." Et quand elle cafte, je m'exprime. "HEY !!!" Mais c'est sans oublier ma ressource naturelle. Je fais danser mes sourcils avec un sourire moqueur. "T'aurais préféré que je joue avec les tiens, hein..."

Je ris et regarde Leslie et son air taciturne. Retrouvant mon sérieux, je soupire.

"Oh allez, quoi, avoue que c'est marrant !"

La question de Camille, en revanche, me met sous silence. Je réfléchis quelques secondes, mes yeux allant d'elle vers Leslie. Il est peut-être taciturne, mais quelque chose me dit que s'il a ces pouvoirs comme moi, c'est que c'est pas non plus le dernier des cons. Je fais une moue des lèvres, les torturant d'un côté puis de l'autre avant de répondre.

"Je me demandais s'il n'y avait que moi. Ca fait plusieurs jours que je m'amuse à l'essayer sur un peu tout ce qui passe. J'avais pas pensé à des charges lourdes. Enfin si, ça m'aide pour les livraisons, en fait, mais ça m'aide un peu, juste."

Je m'essuie le front et secoue les mains. Je suis trempé et j'en ai marre. Il commence à faire froid et je renifle en me frottant le nez.

"J'imagine que tout le monde sait ce qui s'est passé à New York... Visiblement, pas besoin d'y avoir été pour jouer au magicien. J'ai vu une autre vidéo où, le gars, le blond, là, soignait quelqu'un. Je me suis blessé hier, ça pissait le sang et tout, je te garantis qu'aucun pouvoir m'a soigné ! Tu veux voir ?"

Que je dis à Camille... Je soulève mon pantalon pour montrer ma cheville où je m'étais écorché en passant trop près d'un meuble. Une belle balafre entourée d'un joli bleu. La situation ne m'empêche pas de faire le pitre. Au contraire, j'ai l'impression que c'est mon rôle...



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


La manœuvre n'avait pas été si facile mais nous avions réussi. Il n'y avait eu besoin que le temps de se coordonner, comprendre le but, l'instruction. C'est sûr que sans parler c'était pas évident de se comprendre, on était pas télépathe non plus. On l'était?
Toujours est-il que l'air frais, froid, qui passait était vivifiant après cet effort et si j'étais presque vidé, j’appréciais au moins d'avoir pu faire quelque chose pour essayer d'annuler la connerie du spider-man sans collants.

A sa mauvaise blague je répondais par la négative tout en mettant mon visage dans ma main, plus exaspéré qu'énervé ou choqué. C'était alors lui qui s'était amusé à mes dépends. Moi qui avait incriminé Camille, je comprenais mieux maintenant même si son mensonge avait été convaincant sur le moment. Ça expliquait aussi l'histoire de la chaise. Eric semblait s'être amusé de cette nouvelle capacité, il l'avait essayé plusieurs fois pendant que moi je tentais de garder ça sous contrôle. Déformation professionnelle je suppose, peut être aurais-je dû laisser aller, voir ce que ça donnait, plutôt que vouloir l'endormir. - Moi, j'ai surtout essayer d'éviter d'en perdre le contrôle moi depuis que c'est apparu, alors... - Chose amusante était que j'avais quand même pu focaliser ma concentration sur la tâche du pilonne tombant, alors j'étais peut être pas si mal après tout.

Eric parlait de la vidéo, le blond qui avait soigné un type dans une rue à New York pendant les attaques. J'avais vu cette vidéo et lorsque le chinois relevait son pantalon je souriais. C'était pas drôle en soit mais je suppose que c'était un peu de la moquerie mais rien de bien méchant. C'était une belle plaie tout de même en pleine cicatrisation et effectivement, la vitesse de guérison semblait normale. - Je l'ai vu aussi. J'ai passé ces derniers jours à chercher d'autres comme moi, nous, sans succès mais j'ai vu un paquet de ces vidéos sur le net. Mais moi non plus je me suis pas transformé en super guérisseur... Vous pensez qu'on sera capable de ce genre de trucs? J'veux dire, plus que la télékinésie? - Dire ce mot à haute voix me faisait toujours autant bizarre et l'idée d'avoir plus de ces capacités me faisait peur quoi que je suppose que guérir pouvait être quelque chose de bien pratique, et d'utile en soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Camille regardait tour à tour Eric et Leslie, et il était clair qu'ils avaient cru être les seuls, même si Leslie avait cherché des gens comme lui. Elle, elle s'était dit dès le début qu'elle n'étais pas seule. Après, elle s'était surtout cru à moitié folle en pensant à une conspiration du gouvernement américain ou à une manipulation des extra-terrestres à New York.
Elle avait vu faux, mais en réalité, elle ne s'était jamais dit qu'elle était la seule avec ces pouvoirs, et n'avait pas non plus cherché des autres personnes comme elle. elle voulait juste comprendre, et c'était tout. Même, à la limite, juste rentrer chez elle et tout oublier lui semblait acceptable.
C'était étonnant de voir comme tous les trois avaient une manière complètement différente de voir la chose. Eric semblait s'en être amusé dès le début, Leslie avait tenté de le garder caché et contrôlé et elle. C'était un peu un mélange de choses en fait, entre le fait de vouloir jouer avec en faisant des choses simples, et vouloir simplement oublier qu'il était là.

Cependant, c'était tout autre chose qui fit tenir en attention la rouquine. car même si elle avait été brièvement sur internet quelques fois pour rassurer ses proches sur facebook et échanger quelques mails, n'ayant pas vraiment eu accès à un ordinateur n'étant arrivée que hier à Chicago, elle n'avait pas vu les vidéos sur YouTube qui courraient de New York. Elle n'avait pas vu les images du garçon blond. Elle était sur place, elle avait vu les géant Mogadoriens, la destruction de la ville et les refuges en-dehors de la ville, mais elle n'avait pas vu le garçon blond, ni les vidéos de lui.
C'est pour ça qu'elle regarda un moment Eric, puis Leslie, effarrée, et s'exprima, choquée:

« Quelle vidéo? Il y a des vidéos? »

La rousse soupira et se prit le visage entre les mains, tentant de ne pas penser trop à ce qu'elle avait vécu il y a quelques jours. En fait, même si elle avait posé la question, elle n'avait pas du tout envie de voir les dites vidéos. Elle n'avait pas envie de revivre ça vraiment. Et en soi, sur l'instant, ça n'avait pas grande importance. La question de s'il était lié à eux, et si eux pourraient faire autre chose dans un futur proche était plus important.
La jeune fille rapporta alors ses yeux vers Eric et la cheville qu'il lui avait montré, et entendant l'asiatique renifler à nouveau, elle chercha à l'aveuglette dans son sac pour des mouchoirs en papier, puis les lui tendit; tout ceci en disant:

« Soigner quelqu'un d'autre ce n'est pas forcément pareil que de se soigner soi-même. si ça se trouve tu peux le faire mais tu le sais pas encore. »

En soi c'était logique. Ils n'avaient découvert leur télékinésie qu'il y a peu et pas tous en même temps. Ce qui semblait l'avoir activée était probablement différent pour les trois. Du coup, s'ils avaient d'autres pouvoirs, peut-être qu'ils étaient déjà présents, mais ils ne s'activeraient que plus tard? Qu'il fallait une émotion, ou un évènement particulier pour qu'il se déclenche?
Mais est-ce qu'ils arriveraient alors tous à soigner autrui? Est-ce qu'ils auraient tous le même pouvoir, vu qu'ils semblaient tous pouvoir utiliser la telekinesie? Et est-ce qu'il y avait eu plus de changements? Trop de questions pour une petite tête, aussi rousse et intelligente soit-elle.

Ainsi, malgré les efforts d'Eric, Camille avait toujours ce même petit air désespéré, encore plus depuis la mention de New York. Elle ne voulait pas y penser. Elle fuyait encore et toujours ses souvenirs comme la peste, tout comme elle voulait fuir cette histoire et rentrer chez elle.
Une dualité entre l'envie d'embrasser cette nouvelle nature et l'envie de la laisser derrière elle en la fuyant. Mais est-ce que vraiment rentrer en Suisses permettrait à la jeune fille de ne plus être mêlée à ces évènements? Probablement pas. Mais l'espoir fait vivre, et surtout, Camille est têtue. Mais ça - et son plan de sauter dans le premier avion dès qu'elle aura son passeport pour se tirer - les garçons ne le savent pas.



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

Je hausse les sourcils. "Quelle vidéo ?" "Il y a des vidéos ?" D'où elle sort ? Je fourre ma main dans la poche de mon pantalon et en sort mon téléphone. Je m'essuie la main sur mon t-shirt autant que possible avant de pianoter pour sortir le blog d'Azur avec sa vidéo que j'avais gardée dans mes favoris.

Je viens me placer à côté de Camille en reniflant à nouveau et je me penche légèrement vers elle pour lui montrer la vidéo. Je lui donne même mon téléphone pour prendre le mouchoir qu'elle me tend.

"Merci."

Je relève la tête vers Leslie pour me moucher.

"Pourquoi tu perdrais le contrôle ? Faut juste bien viser, c'est tout. De quoi t'as peur, au juste ?"

Puis, à nouveau à Camille, je lui désigne mon téléphone du nez.

"Pendant que New York se faisait attaquer, ils ont diffusé une vidéo avec une fille qui parlait." Je regarde Leslie en moulinant du poignet, même si je sais qu'il l'a déjà vue. "J'ai pas retrouvé l'originale, mais j'ai pas franchement eu le temps de bien chercher, la vie continue, quoi..." Je regarde Camille. "Je te la fais courte, ok ? Accroche-toi. En gros, vilains aliens sur bonne planète. Bons aliens défendre bonne planète. Clac. Vilains aliens attaquer belle ville. Boom, bons terriens super-héros."

Je regarde Leslie et hausse un sourcil.

"J'ai bon ? A peu près ? Je l'ai vu qu'une fois, un peu d'indulgence." Je désigne la vidéo d'un index. "La version qu'on a eue à la télé, c'était le même gars. Un peu comme si ça venait de lui ou un truc comme ça... J'hypothèse, mais j'en sais rien, en vrai. Tu l'avais jamais vue ?!"

Je n'ai aucune conscience de ce que cette vidéo peut provoquer chez Camille. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle a traversé, ce à quoi elle pense et de la pression que j'exerce peut-être sur elle, alors qu'elle ne voudrait peut-être que nous fuir, nous ainsi que ces pouvoirs et tout le reste. Je sais par contre que même si je pouvais guérir qui que ce soit... Je ne pourrai rien faire pour la soulager et l'apaiser. En tout cas, pas avec des pouvoirs comme la télékinésie ou la régénération cellulaire... Aucun super héros n'a besoin de pouvoir pour consoler quelqu'un. Encore faudrait-il que j'en sois conscient moi-même et ça, c'est une autre paire de manche. Savoir que je ne suis pas le seul, je trouve ça très excitant et je suis une véritable puce. Mon regard ne s'arrête pas de bouger, je me balance sur mes pieds, mes mains sont constamment en mouvement...



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Non mais au début c'était... Tout flottait autour de moi, comme en apesanteur. Tout seul c'est plutôt cool mais avec du monde autour... - J'étais assez surpris que Camille n'ait pas vu ces vidéos. En fait j'étais assez surpris que quelqu'un, peu importe qui, n'ait pas vu ces vidéos. Internet était saturé de messages, de photos, d'articles, de vidéos et même de gifs. Quel abruti c'était dit que ça pouvait être fun? J'en sais rien mais je les lui ferais bien bouffer.

Eric allait montrer la dite vidéo à Camille pendant que je fourrais mes mains dans les poches de mon sweat. Le résumé d'Eric était plutôt proche de la vérité et j’acquiesçais de la tête avant d'ajouter une ligne à son commentaire. - J'ai quand même du mal à croire à cette histoire d'Alien. Que ce soit lié aussi. - Je frissonnais discrètement. - J'veux dire c'est lié, c'est trop rapproché pour être une coïncidence, mais je comprend pas comment. Comment ils ont pu provoquer ces... "Pouvoirs" comme ça. J'ai l'impression qu'on les a tous eu plus ou moins en même temps. Le mode de diffusion autant que le délai sont trop rapprochés pour que ce soit quelque chose comme une bombe chimique ou quelque chose du genre... - Je commençais à sortir le jargon sans vraiment m'en rendre compte et lorsque je le faisais, je me reprenais. - Enfin j'en sais rien... J'arrive pas à voir le schéma dans tout ça. - Faut dire ce qui est: qui serait capable de deviner la véritable origine de ces pouvoirs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Eric échange le paquet de mouchoir qui lui est tendu avec un natel, et Camille hausse un sourcil avant de voir ce qui est sur l'écran. La vidéo. Forcément le truc qu'elle ne voulait pas voir. Elle n'était pas encore lancée, et Camille n'avait qu'une envie c'était de ne pas la regarder. Cependant, il avait suffit d'un mouvement du doigt d'Eric (comme si la rouquine savait pas comment lancer une vidéo... ou alors par simple accident ou excitation) pour qu'elle se lance. Et elle ne pouvait plus en retirer les yeux.
Elle n'avait pas besoin du résumé d'Eric et de Leslie pour savoir exactement de quoi il en retournait, après tout, elle avait été sur place. Elle en avait fait des cauchemars, à peine oubliés par le voyage épuisant jusqu'au refuge puis jusqu'à Chicago. La plainte des blessés incessante.
Plus que le garçon blond et la voix de la fille, le son en arrière-plan de la destruction et des plaintes des gens prit son intention, et résonnaient dans ses oreilles cent fois plus fort, dans un mélange de mémoire auditive et d'imagination. Camille était comme en transe devant la vidéo, même celle-ci une fois terminée. Elle avait à peine enregistré les images, ce qui avait été présenté devant elle... La jeune fille comprenait ce qu'on lui avait montré, mais son cerveau avait fait une association de plus, et s'était enfermé dans un cycle de souvenirs qu'elle avait essayé de laisser enfermé à double tour quelque part.

Pendant un moment, alors que la vidéo était déjà terminée depuis un bon moment, elle fixa encore l'écran, enfermée quelque part en elle-même. Eric et Leslie ne remarquèrent probablement rien, après tout, la rouquine s'était déjà laissée aller dans un mutisme en les écoutant discuter, simplement par réflexion. Mais là c'était différent.
Des pupilles écarquillées, le tremblement de plus tôt plus présent. Elle revivait des souvenirs, entendait encore les cris des gens, d'elle-même. Cette impression qu'on allait mourir. Fight or Flight, c'est ce qu'on disait en anglais. Mais là ce n'était même plus à ce niveau.
Un hoquet passa les lèvres de la suissesse, qui se mit en boule. Elle avait entendu pleurer ses amis dans les chambres de motels, dans le refuge, les avait rassurés en les prenant dans ses bras. Mais elle-même avait tout mit de côté, n'avait pas eu son moment pour tout digérer, avait simplement décidé... d'oublier. Parce que ça paraissait tellement plus simple que tout le reste.

Alors elle était là, en train de pleurer doucement dans ses genoux ramenés vers sa poitrine, les deux mains sur la tête comme pour se protéger d'une attaque imaginaire, de quelque chose qui lui tombait sur la tête comme ça avait été le cas tant de fois en un seul jour...
Leslie n'avait beau pas croire aux Aliens, Camille avait vu cet énorme vaisseau au-dessus de la ville. elle avait vu la destruction qu'il apportait. Et elle avait vu bien trop de choses qu'une petite fille de dix-huit ans n'était pas préparée à voir. Et on venait de la mettre sur le fait accompli.



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

Je hausse les sourcils, perplexe.

"Une bombe chimique ? Vraiment ? Tu y crois ? T'es sérieux avec ton hypothèse, là ? Si c'était le cas, on serait morts, Capt'ain. Ou au moins une partie d'entre nous."

Je secoue la tête avec une grimace mais je ne sens plus la présence de Camille à côté de moi. Je tourne la tête, comme pour obtenir son soutien, mais je dois baisser les yeux pour la voir. Elle a glissé pour se resserrer sur elle-même. Mes yeux s'arrondissent et je me penche vers elle, en m'accroupissant pour récupérer mon téléphone en me demandant ce qu'elle a bien pu voir qui l'a mette dans cet état.

J'aimerais avoir les mots justes, autre que "Arrête, avoue que c'est marrant !", sauf que je ne sais pas quoi dire. Sauf que sur mon téléphone, il n'y a que cette même vidéo que Azur a prise dans le vif. Je secoue la tête et regarde Camille en posant ma main sur son bras.

"Quoi ? Qu'est-ce que c'est ? J'ai dit un truc qui fallait pas ? C'est pas si terrible d'avoir des pouvoirs, si ? Arrête, je résiste pas aux jolies filles qui pleurent !"

Ha. Ha. Je suis plein de bonnes blagues, t'as vu ? Ce que je dis, c'est vrai, je suis juste pas doué pour le dire. Je suis pas franchement très doué tout court. Je sais y faire avec ma soeur ou mon frère, mais je les connais depuis qu'ils sont nés, je sais quoi faire, je sais comment m'y prendre, j'ai déjà appris mes erreurs. Encore qu'avec ma soeur, ça reste à prouver. Je ne connais pas Camille, je ne sais rien d'elle et le peu que j'ai sondé de son caractère ne me laissait pas voir ce genre de rupture. Autrement dit : je ne sais strictement rien d'elle. Comment je pouvais deviner que mon lien la mettrait dans cet état ? Du coup, je ne vois qu'une chose à dire.

"Je suis désolé, vraiment ! De quoi, je ne sais pas, mais je le suis."

Je lève un regard vers Leslie, m'attendant à ce qu'il me soutienne - au moins un peu - dans ma connerie. Ou qu'il m'aide, soit à comprendre, soit à la relever - dans tous les sens du terme. En vérité, je crois que je ne sais pas du tout y faire avec les filles.

Tout court.

Peu importe l'âge.



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Je parle pas de gaz tueur, peut être un agent mutagène... - Mais peu importait qui avait fait quoi, à côté d'eux une jeune fille perdait pieds. Eric l'avait senti en premier, la cherchant du regard pour mieux la trouver recroquevillée contre l'un des poteaux du kiosque asiatique, la tête entre ses genoux, en pleur, discrète. Je n'avais jamais fait confiance aux grands sanglots bruyants mais lorsque quelqu'un pleurait seul, sans rien dire, c'était là que les choses se passaient vraiment.

Eric s'était accroupi à côté d'elle mais je restais debout. Je ne voulais pas l’étouffer et m'attendais à ce qu'il sache quoi lui dire, ils semblaient bien plus connectés qu'avec moi, avant de me rendre compte qu'il était aussi démuni qu'on pouvait l'être. Pourtant j'avais déjà un élément de réponse dans ma mémoire. Elle venait de regarder la vidéo, j'avais entendu le son des explosions provenant du petit haut-parleur pendant que nous parlions et je me souvenais de notre conversation à table, ce regard qu'elle avait eu...

Je me tournais d'un quart pour leur faire totalement face et m'approchais doucement avant de m'accroupir moi aussi. Si j'avais pu être maladroit auparavant, sec ou brutal dans le ton de ma voix, la différence était nette ici. - Eric. - Avais-je dis pour qu'il arrête de s'enfoncer. Il n'était pas responsable, loin de là, très loin. Je lui montrais le téléphone d'un hochement de tête, tentant de lui faire comprendre qu'elle était à New York sans dire un mot mais allez savoir s'il allait comprendre, faut dire que c'était pas évident à dire sans parler. - Camille... Je sais que ça peut être dur... - Pour de vrai, je savais. Pas New York peut être mais je connaissais. - Mais tu peux nous en parler si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Camille remarque à peine que le téléphone lui est retiré des mains, remarque à peine que Leslie et Eric ont arrêté de discuter entre eux pour remarquer qu'elle s'était recroquevillée sur elle-même, renfermée dans son esprit qui n'était rien d'autre qu'un tourbillon. C'est la main d'Eric posée sur son bras qui la fait sursauter, relever la tête, le visage en pleurs, les yeux écarquillés, les pupilles dilatées.
La rouquine le regarde sans le voir, voyant un autre visage, une autre personne - sa vision brouillée par les larmes et par autre chose. Elle est probablement trop loin, comprends à peine les paroles de l'asiatique. Elle reprend quelque peu ses esprits lorsqu'il s'excuse, mais encore une fois, c'est comme si elle entendait les paroles de loin, à travers un nuages de son et de souvenirs, plus comme un écho que quelque chose que l'on dirait simplement à côté d'elle.
La présence de Leslie la rassure, et elle se détend, alors qu'il s'approche et lui parle d'une voix calme et claire. Il a probablement déjà vu ça, le militaire, et Camille arrive enfin à comprendre les mots, son nom prononcé suffisant à la faire remonter à la surface.

La jeune fille n'avait même pas remarqué sa respiration saccadée, proche de l'hyperventilation, et doit se concentrer pour se forcer à se calmer, à respirer de nouveau, fixant Leslie en face d'elle, suivant sa respiration à lui, ayant posé inconsciemment sa main sur celle d'Eric encore sur son bras.
Peut à peu, elle se calme. Ça lui semble une éternité, mais ça ne prend pas plus d'une minute ou deux. Calme, elle essaie de sourire, mais vraiment ça ressemble un peu plus à une grimace. La suissesse tente de se détendre, mais elle ne lâche pas Eric, et elle reste encore et toujours en boule.
Camille ouvre la bouche, tente de parler, mais doit se racler la gorge d'abord. Elle a la gorge nouée, et de la main qui ne tient pas celle d'Eric, elle essuie ses larmes qui continuent encore à couler. Aussi vite qu'il est venu, l'épisode est terminé, mais pourtant, elle n'arrive pas à arrêter ses larmes, ce sentiment de danger. Pourtant le toucher de l'asiatique la rassure, et le voix de Leslie, calme et gentille - étrangement - tout autant.

« Je suis désolée. New York... Le refuge... C'était... »

Les mots lui manquaient. Camille avait l'impression qu'elle devait se justifier. Très franchement, elle aurait préféré que ce soit passé à l'université, entouré de ses amis, ou en Suisse, entourée de sa famille. Mais là elle se sentait obligée d'expliquer aux deux hommes, ce qui s'était passé, pourquoi elle avait soudainement craqué.
Elle se tourna tour à tour vers Eric et Leslie, cherchant ses mots, à mettre de l'ordre dans le tourbillon de ses pensées. Peut-être que parler aurait quelque chose du curatif.

« Quoique l'on puisse croire ici, j'ai vu le... le vaisseau. J'ai vu ce qu'ils ont fait. Je ne l'ai pas vu lui » elle pointe de la tête le portable d'Eric qui venait de passer la vidéo, se rappelant de façon floue les images de cette dernière. Elle a à peine enregistré ce qui s'y était passé, ce qui l'avait fait craquer était le son. « mais... Rejoindre Chicago, rejoindre son frère, c'était pour nous un moyen de partir, de rentrer. Trouver une ambassade, se faire rapatrier. »

Camille savait bien qu'elle leur balançait des informations sans vraiment leur donner ce qu'il fallait pour tout comprendre. C'était encore difficile d'en parler. Pour certains, parler était nécessaire après un évènements, ils en parlaient sans arrêt. Pour la rousse, c'était différent. Elle préférait tout oublier.
Mais quelque part, ça lui retirait un poids. Elle n'avait plus besoin d'être courageuse et soutenir ses amis. Parler à des gens que tu connais à peine, mais avec qui tu sens une connexion, ça aide...

La jeune fille sécha encore ses larmes, et sourit faiblement aux deux hommes. Elle allait bien. Enfin aussi bien qu'on pouvait aller dans ce genre de situation, mais en tout cas mieux qu'il y a quelques minutes encore.



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel


C'est un peu mécanique, je resserre sa main dans la mienne en m'asseyant à ses côtés, les sourcils froncés. Quand je commence à comprendre, je me trouve un peu stupide. Juste un peu. Parce que je pouvais pas deviner et que je suis pas du genre à culpabiliser pour ce genre de choses. Sinon, je crois que je vivrais plus. Je me dirais que mes parents, c'est ma faute, que ma soeur, c'est ma faute, que si mon frère a pas des notes excellentes, c'est ma faute. Et finalement, si je suis né, c'est à cause de moi. J'aurais dû faire comme Ashton Kutcher et m'étrangler avec mon cordon dans le ventre de ma mère.

Quand Leslie m'appelle, je relève le nez vers lui et je hausse un sourcil.

"Quoi ?"

Les lèvres entrouvertes, j'écoute Camille qui redresse la tête et je suis sérieux quand je dis que je déteste voir une fille pleurer. Ca me fend le coeur, ça me déchire à l'intérieur. Pour un peu que j'en deviendrais familier avec cette inconnue. Le pire... C'est que je la trouve encore plus jolie comme ça. Mais je crois que je suis pas très net dans ma tête. Je devrais même pas le penser. Elle est affaiblie et moi je pense à en profiter.

De ma main libre, doucement, j'écarte une mèche de ses cheveux pour lui ramener derrière l'oreille et je fronce les sourcils, essayant de démêler tout ce qu'elle dit. Je reconnais ne pas avoir pensé à ceux qui étaient à New York. Ni m'imaginer que certains d'entre eux aient cherché refuge dans d'autres villes, comme Chicago.

"Je suis désolé, Ginger... Mais tout va bien, maintenant. Tu es en sécurité, ici."

Je préfère mettre de côté l'histoire de vaisseau. C'est pas que j'y crois pas, c'est que c'est pas le moment. On a plus important à gérer que des histoires d'aliens. J'ai quand même du mal à y croire. Un peu.

"Attends."

Je me redresse sur un genou et je retire ma veste pour lui mettre sur les épaules. La pluie sur le froid de Chicago, même s'il se radoucit avec les beaux jours du printemps, ça a de quoi vous coller une pneumonie et je suis le plus sec des trois. Quand j'ai proposé de sortir du restaurant, j'avais pensé entrer dans le voisin d'à côté, juste pour ne plus être à la vue de ma darone, mais c'est sans compter sur le caractère imprévisible de ma rouquine.

"On t'aidera à rentrer, mais pour le moment, il ne peut rien t'arriver ici. C'est Chicago, mais... Hey, c'est Chicago !" Sous entendu, Al Capone n'est plus là et il fait trop froid pour les terroristes. Dans un sourire, je penche la tête pour la regarder, tentant de ramener un sourire sur son joli visage moucheté. "Y a pas d'aliens ici. Que des canadiens. Et ça, on sait le gérer."



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Le vaisseau était réel alors, ce n'était pas une invention ou un ajout virtuel. J'étais presque sûr de ça déjà, même si un gros doute subsistait, mais Camille le confirmait et ça me faisait bizarre, admettre le fait que cette chose aussi improbable soit une réalité. Elle voulait rentrer chez elle, je pouvais la comprendre. Moi j'étais chez moi, je supposais qu'Eric aussi, ce qu'il confirmait ensuite, mais elle n'était pas de ce pays, pas même de ce continent alors elle devait se sentir bien seule ici bas. New york avait été massif, dévastateur. On avait jamais vu ça depuis des décennies. Un vrai champ de bataille. - On s'occupe des bouffeurs de sirop d'érable... - J'hésitais un instant. - Sauf Ryan Reynolds, lui il peut venir. - Comme quoi l'Iron man des prairies n'était pas le seul à pouvoir faire de l'humour douteux. Je concluais cependant. - T'es en sécurité ici.

Je le pensais, vraiment. Je savais que ce n'était pas véritablement le cas, après tout c'était Chicago et le monde était maintenant rempli d'Alien mais là, à cet instant, elle était saine et sauve et ça continuerait. Parfois j'oubliais mon âge mais je n'avais que 21 ans et cette fille elle n'en avait même pas encore 20. Avec ce qu'elle avait vécu c'était normal de craquer. Normal et cathartique. Mais j'en venais à me demander à quel point tout était lié entre les Alien, les attentats, ces pouvoirs... et nous. Je prenais sa main. - Allez maintenant debout, Ginger. - Bah quoi? - On t'aidera à rentrer. Faut se serrer les coudes entre mutants. - J'avais pas eu l'impression que ni lui ni elle se sentait monstrueux avec ces pouvoirs aussi même si ça m'était venu naturellement, je ne m'inquiétais pas de leur réaction. Moi même j'avais de toute façon hésité entre ça et être une espèce de sorcier alors bon. De toute façon, sauf preuve, je continuerais de penser à la dispersion d'un agent mutagène particulier.

Vous pensez qu'on pourrait retrouver ce blond? Il pourrait nous expliquer ce qui se passe. - Après tout, vu son implication, il semblait savoir plus de choses que tout le monde alors si on devait trouver des réponses c'était peut être par là qu'il fallait se tourner? Fallait bien commencer quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Camille ne se serait jamais attendu à autant de soutien de la part d'étrangers. Elle ne savait pas si c'était parce qu'ils avaient tous les trois une connexion, quelque chose qui les liait à cause de leur différence, comme les mutants dans X-Men, ou si c'était quelque chose d'autre. Quoiqu'il en soit, ils avaient voulu lui remonter le moral et ça avait plus que marché.
La rouquine rigola aux tentatives de blagues, tant de la part de Leslie que de celle d'Eric, mettant à nouveau dans un coin de sa mémoire ici. Bien qu'elle n'osait pas leur dire qu'elle ne se sentait pas en sécurité - probablement qu'elle ne se sentirait pas tant qu'elle n'était pas chez elle dans les bras de sa mère - malgré tout ce qu'ils pouvaient dire.
Malgré tout, elle prit la main de Leslie, et le laissa l'aider à la relever, se tenant à lui, et à Eric, quelques secondes. Ses jambes étaient encore flagellantes, mais le dos appuyé sur l'un des piliers de leur petit refuge, et elle arrivait à rester debout seule. Le coton partirait de lui-même, une fois qu'elle était vraiment calmé, que son cœur arrêtait de battre à mille à l'heure, et que le stress partirait. C'était vraiment comme un saut en parachute. Au moins, ça, elle connaissait.

La jeune fille retrouva le sourire, certes un peu forcé, mais qui lui venait tout de même assez naturellement grâce à l'asiatique. Franchement, leur vision des canadiens était marrante, sachant que les canadiens étaient souvent vu comme plus aimables que les américains, plus bruyants. Sur le ton de la rigolade, elle lança d'ailleurs:

« Je crois que certains diraient que les Canadiens sont préférables aux Américains. Je dis ça, je dis rien... »

La discussion repassa sur le type blond de la vidéo. Avec un soupire Camille se décala quelque peu pour s'appuyer contre une des rambardes à côté du pilier et croisa les bras. La jeune fille ne se rappelait pas avoir vu le type de la vidéo, mais en même temps, New York était immense, et tout était encore embrouillé dans son esprit de ce qui s'était passé ce jour-là.
Quant au refuge où les trois suisses étaient resté, elle ne se rappelle pas l'avoir vu non plus, mais il y avait tellement de monde... Surtout qu'ils n'étaient pas le seul refuge où les gens de New York avaient été rapatriés le temps que les "attentats terroristes" soient réglés et que l'on retrouve un logement stable à tout ce monde.
Quand bien même, si cette vidéo était aussi répandue que ce que les deux hommes semblaient dire, alors dans ce cas, il ne s'était probablement pas attardé aux refuges, ou même à New York. Sauf s'il se passait encore des choses là-bas, mais ça, elle préférait ne pas le savoir.

« Je ne l'ai pas vu, ni là-bas ni au refuge. Ça fait une semaine, s'il n'est plus à New York, il sera probablement déjà loin. Et s'il est dans un refuge... il y aura trop de personnes pour le retrouver juste avec ce qu'on voit de lui sur une vidéo. »

Et bien-sûr, elle n'avait aucune envie de retourner là-bas. Du coup, si une expédition se ferait, ce serait sans elle. Quand bien même, il n'y avait pas beaucoup d'espoir de retrouver le garçon blond, surtout qu'ils ne savaient pas qui il était. Et quand bien même il pouvait faire des choses similaires à eux trois, il ne savait peut-être pas pour autant ce qui se passait vraiment, mais avait juste décidé d'utiliser ses pouvoirs pour la bonne cause. Ou alors était un alien pour qui ce genre de choses était tout à fait normal et ne pourrait pas aider des humains qui étaient paumés.
Ça faisait beaucoup de peut-être, mais Camille n'avait pas vraiment de réponse plus optimiste à donner à Leslie. Surtout que son instinct lui disait qu'ils devraient trouver la solution tout seuls...

[HJ: Désolée pour le retard, et pour la qualité très moyenne du message là. Mais si je réponds pas maintenant, je répondrais jamais. Je sais pas pourquoi j'arrive pas à écrire comme je veux, mais voilà. ]



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
OF ROOTS AND WINGS
OF ROOTS AND WINGS

Avatar : Aaron Yoo

Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 256
Points : 175

Multi-comptes : Harper Tonkin

Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye Tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Leslie Caldwel

"En attendant, inutile de faire autant de suppositions. C'est la meilleure façon de se monter la tête de théories en théories. Gardons un oeil sur ce qui se passe. Peut-être qu'il y a d'autres personnes comme nous. Si on veut avoir une chance de comprendre, alors le mieux, c'est encore de se réunir. Dans le lot, peut-être que quelqu'un saura ce qui se passe, quelqu'un saura peut-être quoi faire."

Je suis pas hyper doué en élan de sagesse, mais j'ai appris à l'être un peu par obligation. Si je peux raconter des conneries, je suis pas le dernier. Qui plus est, je manque pas d'empathie. Je ressens biens la détresse de Camille et c'est ce qui m'apaise en forçant mon sérieux.

"On va te ramener chez toi, si tu veux."

Mine de rien, je m'en rends compte que maintenant, mais il fait pas si doux sous la pluie et je sens les poils de mes bras qui se hérissent sous les manches de mon sweat. Finalement, le plus tôt on rentre, le plus tôt je peux récupérer mon blouson et rentrer prendre une douche bien chaude. Cela dit, et sans vouloir fouiller dans la poitrine de Camille - je suis pas comme ça, oh - je cherche un stylo dans la poche intérieure de mon blouson et je lui prends la main pour lui écrire mon numéro dans la paume de main. Je fais de même avec la main de Leslie.

"On s'appelle dès qu'on a du nouveau. Si je réponds pas vite, vous étonnez pas, c'est que je conduis. Ou que j'essuie l'apocalypse à la maison."



So fearless. I wonder what you're really afraid of.
Not bullet, or blood, or broken bones...
No, you get off of all this, don't you?
Cheating death... Or not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t70-eric-xian-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t69-eric-xian-gardane
JE SUIS NUMERO CINQ
JE SUIS NUMERO CINQ

Avatar : Aaron Taylor-Johnson

Date d'inscription : 05/12/2015
Messages : 509
Points : 476


Personnage
Age: 21 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar
Goodbye tranquillity.
Feat. Camille Bovet & Eric Xian


Je souriais à la remarque de Camille sur les canadiens. Était-ce une preuve qu'elle allait mieux? J'aimais à le croire. En même temps elle blaguerait pas sinon. Enfin j'en savais rien. Malgré le fait que j'aurais aimé retrouver ce blond, la rouquine marquait un point: New york était une ruine et je doutais aussi qu'il soit encore là-bas. Et quand bien même il serait difficile de le retrouver dans l'un des refuges, je doutais aussi qu'il y soit. Ce type semblait savoir ce qu'il faisait, la femme du FBI semblait être au courant: s'il n'était pas avec elle je me doutais bien qu'il avait ses propres moyens de rester sous les radars.

J’acquiesçais à ce que disait Eric. Tergiverser sur le comment du pourquoi sans preuves ni faits était comme brasser de l'air. On avancerait pas plus comme ça. Mais si déjà à trois on avait pu déduire et comprendre certaines choses alors à plus on devrait mieux s'en sortir, apprendre encore plus. - Oui on te raccompagne si tu veux... - Ajoutais-je à la proposition d'Eric avant de compléter à son attention. - Enfin si t'as une voiture c'est bien aussi. - Non parce que la pluie diminuait pas, on était tous plus ou moins trempé, j'avais laissé la mienne chez moi et... Si Camille ne venait pas de très loin, supposition, moi je venais pas de la maison d'à côté.

Je lui laissais ma main pour écrire son numéro sans le lâcher du regard et une fois qu'il eut fini je sortais mon téléphone et enregistrais immédiatement le dit numéro tout en commentant... - La technologie... - Ma pauvre main souillée d'encre alors que l'enregistrer directement aurait été si simple. La pluie l'effacerait avant que je ne les lave. Je souriais pourtant, amusé. J'étais plus seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t32-leslie-n-caldwell-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t25-leslie-n-caldwell-gardane
OF FIRE AND ICE
OF FIRE AND ICE

Avatar : Luca Hollestelle

Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 270
Points : 118


Personnage
Age: 18 ans
Arsenal:
Rumeurs:
avatar



Goodbye tranquillity
avec Eric, Leslie & Camille


Note: Quand Camille parle de anglais, le texte est en violet. Quand elle parle en français, c'est en bleu!

Camille savait qu'Eric avait raison, même si elle ne voulait pas l'admettre. Se réunir avec les autres, était une bonne idée, cependant, elle avait vraiment envie de rentrer chez elle. Et s'ils voulaient créer une bande de super-héros ça n'allait clairement pas aller. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils trouveraient assez d'autres personnes pour ne plus avoir besoin 'elle. Mais quelque part, elle savait qu'elle se sentirait obligée de rester. Appelez ça de l'intuition.
La rouquine laissa à Eric sa main, sortant tout comme Leslie tout de suite son natel pour y mettre le numéro inscrit sur cette dernière. De toute façon, avec la pluie, elle ne pensait pas que l'encre resterait bien plus longtemps.
En mettant le numéro d'Eric, elle hésita un instant, avant de changer le nom de contact d'Eric à Peter Parker. au moins, comme ça, elle était certaine de ne pas oublier.
Une fois ceci-fait, elle donna à Leslie le téléphone pour qu'il y enregistre également son numéro, ayant clairement mit en intitulé de contact "Captain America". Franchement, ça lui allait plutôt bien.

Reprenant son téléphone, elle le rangea dans sa sacoche, avant de décocher un sourire aux deux garçons.

« J'ai pas encore de numéro américain. J'irais m'acheter une carte SIM, je vous contacte quand c'est fait. »

Et il devenait évident qu'il fallait qu'elle le fasse. Que ce soit pour contacter l'ambassade suisse, ou pour les contacter les deux. Ou pour n'importe quoi qui pourrait lui arriver. Surtout, quelque part, avoir l'un des deux à contacter n'importe quand en cas de problème d'ordre surnaturel n'était pas plus mal: au moins quelqu'un avec qui parler...
Lorsque Leslie demanda à Eric s'il avait une voiture, la jeune fille secoua la tête. L'université était proche et elle était déjà trempée. elle pourrait tout de suite prendre une douche et se changer là-bas. Elle était peut-être encore tremblante, mais peut-être que la pluie froide arriverait à la revigorer un peu. Après tout, elle se sentait déjà mieux.

« Je suis à l'université. C'est pas loin. »

Camille partit sur un sourire et en courant. C'est plusieurs mètre plus loin qu'elle remarqua qu'elle avait encore la veste d'Eric. Pendant un instant, elle avait réfléchi à faire demi-tour pour le lui rendre, mais elle décida de le garder. Elle la lui rendrait quand ils se reverront. Car il était certain que ce serait le cas.



So that's we're going to do: I'm going to go through here and— Oh putain! NO! ERIC! STOP! *grand crash*
#BlameEric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.iamnumberfour.fr/t62-camille-bovet-gardane http://forum.iamnumberfour.fr/t61-camille-bovet-gardane
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Camille/Eric/Leslie] Goodbye tranquillity
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Am Number Four :: ADMIN :: ARCHIVES RP :: CHICAGO :: Les quartiers Sud :: Chinatown-